Comment Bien Choisir Le Bois d’une Guitare Acoustique.

Introduction

En lutherie l’importance du choix des matériaux est primordiale. Le bois, matériau vivant, qui représente 95% de la matière présente sur une guitare acoustique, doit être sélectionné avec soins par le luthier.

Autant pour l’aspect acoustique que celui de la stabilité mécanique de l’instrument les bois utilisés doivent remplir certains critères.

Avant d’être stabilisée et utilisable une pièce de bois doit sécher entre deux à trois ans à humidité contrôlée, après cela, le luthier peut commencer à la travailler. C’est grâce à ce processus qu’un instrument de lutherie est gage de stabilité et de durabilité.

Ce n’est malheureusement pas toujours le cas dans l’industrie par souci de rendement. On retrouve souvent  sur les instruments de grandes marques des problèmes liés à une mauvaise sélection ou à un mauvais séchage des bois utilisés. Cela se traduit le plus souvent par des déformations de pièces pouvant entrainer des réparations dispendieuses ou voire même rendre l’instrument inutilisable.

Le stock de bois d’un luthier doit donc comporter assez d’inventaire pour pouvoir faire une rotation. Afin de pouvoir proposer différentes essences de bois à sa clientèle il est important d’avoir toujours du bois prêt à être utilisé pendant que d’autre va continuer de sécher.

Les Caractéristiques du bois pour les Guitares acoustiques.

– Les différents type de bois

En lutherie, le bois est notre matière principale. Vivante, naturelle et donc imparfaite, c’est une matière qui peut se montrer capricieuse et difficile à maitriser.

Il est donc important de comprendre la constitution de chaque essence de bois afin d’appréhender la manière de la travailler.

Nous travaillons en permanence sur le ratio poids/rigidité d’une pièce de bois. C’est un des ingrédients principal qui nous permet de façonner l’identité acoustique d’une guitare.

Une guitare acoustique fonctionne comme un haut-parleur, doté d’une membrane (la table d’harmonie) et d’un caisson (le reste du corps). La table, pour pouvoir transmettre les vibrations, va devoir être constituée généralement d’une essence légère mais qui résiste à la tension des cordes. C’est pourquoi l’épicéa et le cèdre sont très souvent utilisés pour cet élément.

Pour ce qui est du dos et des côtés, nous privilégieront une essence plus dense afin d’agir comme une structure projetant le son. Ici, l’acajou, les palissandres ainsi que d’autres essences connexes vont être utilisées.

Le bois pour le manche et la table d’harmonie de la guitare.

Comme cité ci-dessus, chaque essence de bois à son utilisation par rapport au résultat escompté. Par exemple, pour une guitare avec un timbre chaud, nous privilégierons un cèdre mais pour une guitare avec beaucoup de dynamique et d’harmoniques une table en épicéa avec un fond et côtés en palissandre seraient une bonne option.

Tout est question de combinaison, de qualité, et de quantité. Exactement comme une recette de cuisine.

Pour le manche comme pour la touche, la stabilité est primordiale, les frettes étant réglées au dixième de millimètre il est important que le bois utilisé ici soit doté de belles caractéristiques.

Il faut qu’il ait été coupé sur quartier (le fil perpendiculaire aux faces de la pièce) et qu’il soit le plus homogène possible (pas de nœuds etc…)

Types de bois et couleur

Pour exemple, voici différents types de bois utilisés sur mes instruments :

Épicéa

Cèdre

Noyer

Acajou

Palissandre

Ébène

Type de son produit par le bois de guitare

De manière générale, plus le bois est dur, moins il absorbe d’énergie et donc vibre moins et projette plus le son.

Comme cité plus haut, c’est ce qui est recherché pour le dos et les côtés d’une guitare. Le bois sert alors de projecteur mais n’intervient pas énormément dans l’équation acoustique de l’instrument, laissant à la table d’harmonie toute la place pour vibrer pleinement.

C’est-ce qui est recherché pour un instrument puissant mais qui aura moins un son « boisé ».

Ce sont les palissandres, érables, wengé, ébènes et autres essences très denses.

À l’inverse, les bois plus tendres vibrent plus et donc permettent aux vibrations et aux harmoniques de se répandre dans l’instrument, dans ce cas-ci, nous n’attendons pas d’eux d’avoir une projection exceptionnelle mais plutôt de contribuer pleinement à la richesse harmonique de la guitare.

C’est le cas de l’acajou sud-américain, des noyers, cerisiers et autres connexes.

Prix du bois pour Guitare

Le prix d’une essence de bois n’a pas forcément de rapport avec sa qualité acoustique. C’est surtout l’aspect rare qui rentre en compte. Comme tout, plus le bois est difficile à trouver plus il va se vendre cher et inversement. C’est pourquoi il est toujours intéressant d’avoir différents types de bois, certains connus du grand public et d’autre moins mais qui peuvent parfois s’équivaloir au point de vue acoustique même avec une grande différence de prix.

L’aspect non négligeable qui rentre en compte dans le choix du bois et bien entendu l’esthétique. Cela joue beaucoup sur le choix des clients pour l’utilisation de telle ou telle essence.

Conclusion

Choisir le bois avec lequel vous allez créer votre guitare sur mesure est une étape primordiale dans le résultat final de votre guitare, tant au point de vu esthétique que musical. Mon conseil est de prendre le temps de discuter des différentes options de bois qu’offrent votre  luthier, en général il aura une connaissance approfondi des différentes essences qu’il travaille.

About the Author:

Théo Kazourian est Luthier de guitares spécialisé dans les guitares acoustiques. Il partage ses connaissances de la lutherie au travers de son blogue.

Leave A Comment